Guide du biergarten | Paulaner Brauerei München

Cookies help us in the provision of our services. The Facebook pixels help us improve our marketing activities. By using our services you agree that we may use cookies and Facebook pixels. › Find out moreOK

Guide du biergarten

Pour tout savoir sur le biergarten

Ce guide du biergarten te dévoile tout ce qu’il te faut savoir pour te sentir parfaitement à l’aise en ce lieu riche en traditions.

Le code vestimentaire

Il n’y a pas de code vestimentaire précis pour se rendre au biergarten. Chacun s’habille comme il veut. Il reste néanmoins vrai que les Bavarois de pure souche aiment y venir en culottes de cuir - ou „Lederne“ en bavarois - pendant que les femmes portent volontiers leur Dirndl, la robe traditionnelle des Bavaroises.

Les tables en bois

Au biergarten, tu ne trouveras pas de petite table pour deux personnes, mais uniquement de grandes tables où tu prendras place le plus naturellement du monde même si celles-ci sont en partie déjà occupées. Il y a de fortes chances pour que tes convives t’adressent très vite la parole et t’invitent à lever ta chope pour trinquer. 

La bière, un aliment liquide

Au 14ème siècle, les moines de l’ordre de Saint-François-de-Paule, mieux connus en allemand sous le nom de moines „Paulaner“, s’inspiraient déjà de la devise latine „Liquida non frangunt ienum“ – le liquide ne rompt pas le jeûne – pour brasser leur bière. En raison de leur dur labeur et de leurs repas souvent frugaux, la bière était, notamment en période de Carême, considérée comme une nourriture liquide par les moines qui étaient autorisés à en boire jusqu’à cinq chopes de 1 litre  par jour !

Les spécialités culinaires

L’une des spécialités traditionnelles est le steckerlfisch ou le poisson – généralement un maquereau - embroché sur une baguette de bois et grillé au charbon de bois. Autres spécialités bavaroises : l’obazda, une préparation à base de camembert assaisonné au paprika, le radis blanc au sel, la salade de cervelas, etc. Dans un vrai biergarten bavarois, il est de coutume d’apporter sa propre nourriture (mais pas les boissons !), une tradition qui a vu le jour en même temps que les biergärten dans le Munich du 19ème siècle. A l’époque, il était impossible de conserver au frais la bière fraîchement brassée ailleurs que dans les caves creusées dans la profondeur des coteaux surplombant les berges de l’Isar. Le roi Louis Ier de Bavière autorisa la vente directe de bière à l’intérieur et devant ces caves ; la vente de nourriture y était en revanche interdite.

Comment trinquer

Si on en croit la rumeur, il était de bon ton à table de trinquer en faisant s’entrechoquer les chopes de bière comme preuve de confiance. Il faut savoir qu’au Moyen Age, on expédiait volontiers ses adversaires dans l’au-delà en les empoisonnant. On trinquait donc de manière si énergique que la bière débordait et retombait dans les autres chopes. Celui qui refusait de trinquer par peur de voir le poison destiné à son ennemi tomber dans sa propre chope, était aussitôt soupçonné d’avoir eu de mauvaises intentions.

Comment manger les weisswürste?

Un dicton dit que les weisswürste - les fameuses saucisses blanches -  ne doivent pas entendre sonner les douze coups de midi. Ceci signifie que leur consommation n’est plus possible une fois passé midi. Ce dicton est très ancien et date d’une époque où le frigidaire n’existait pas. Se conservant difficilement par temps chaud, les weisswürste devaient être mangées avant la grosse chaleur de midi. La Hefe-Weissbier est la boisson traditionnellement bue en accompagnement des weisswürste.

Le biergarten, un melting-pot entre toutes les classes sociales

Toutes les classes sociales se trouvent réunies au biergarten. Riches ou pauvres, tous les visiteurs y sont égaux. Il ne viendrait à personne l’idée de regarder de travers un vieux monsieur grincheux aux favoris broussailleux, assis à la table voisine et rivé depuis des heures à sa chope de bière. Réserver des places pour ses amis ou refuser qu’un inconnu vienne s’assoir à la table alors qu’il reste une place de libre est un véritable sacrilège qui pourrait bien te valoir le mépris de tes convives.

Le self-service et la chope

Celui qui s’installe à l’une des grandes tables du biergarten et attend que la serveuse vienne prendre la commande, n’est pas prêt d’être servi. Car le biergarten est un self-service – sauf pour l’espace restaurant reconnaissable à ses tables garnies de nappes et de couverts. Dans la plupart des biergarten, les boissons se vendent au format XXL, c’est-à-dire dans des chopes de 1 litre, appelées „Mass“ en bavarois. Alors ne sois pas trop téméraire et abstiens-toi de ramener en un seul voyage une chope pleine de bière à chacun de tes amis. D’ailleurs, seule une serveuse professionnelle peut porter plus de trois „Mass“ à la fois.

Nos bons conseils utiles

Un biergarten, c’est un lieu bien particulier où les natifs de Munich et de Bavière ont l’avantage d’être déjà familiarisés avec les us et coutumes liés au jardin de la bière. Nous avons ci-après rassemblé quelques bons conseils utiles qui sauront faire de vous un visiteur averti !

„A toute !“

On reste volontiers dans le vague quand on se donne rendez-vous au biergarten. On n’indique jamais d’heure précise si bien que personne n’a besoin de se dépêcher ou de craindre d’être en retard. Car le biergarten est avant tout un lieu de détente. Et le projet de se retrouver tous ensemble au biergarten constitue déjà par lui-même une belle promesse de détente.

„Allez viens, assieds-toi !"

Il fait bon se faire des amis à l’ombre des grands marronniers. Alors n’hésite pas une seconde à t’assoir à une table où d’autres personnes sont déjà installées. Car chaque nouveau visage est perçu comme une invitation au dialogue.

„Tout le monde aime ça !“

Les personnes les plus différentes, en provenance des horizons les plus divers se retrouvent assis côte à côté dans notre jardin de la bière. Ici, un homme d’un certain âge qui trinque avec les jeunes étudiants. Là, un conducteur de tram qui bavarde avec un touriste et, là-bas, le maçon et le professeur d’université qui cassent  la croûte ensemble. C’est ça, passer un bon moment en bonne compagnie !

„T’es qui toi ?“

C’est là, au biergarten, que s’affrontent les dialectes, les langues, les états d’esprit et même les supporters des clubs de foot concurrents. Heureusement, chacun est libre de dire ce qu’il pense et personne ne s’en offusque. Un mot, un seul, sera toutefois absolument déplacé : Il s’agit bien sûr du „vous“ puisqu’au biergarten, on se tutoie.

„A la vôtre Messieurs, Dames !“ 

N’oublie surtout pas de trinquer avec ton voisin de table avant de tremper tes lèvres dans ta Weißbier Paulaner bien fraîche. Ne sois pas avare de ce geste que tu répèteras même plusieurs fois. Une règle simple dit que trinquer 10 fois par Mass n’est pas de trop. Bon à savoir : Si tu bois une Weissbier, tu trinques bien évidemment avec le bas du verre à bière blanche.

„Petite table sois mise !“

Casser la croûte à la bavaroise, c’est manger à la bonne franquette dans un décor authentique aux accents traditionnels. En tant que vrai habitué du biergarten, tu apportes dans ton panier en osier une jolie nappe à carreaux, une planche en bois et un couteau de poche bien aiguisé. Et il ne te restera plus qu’à acheter une bonne Weissbier une fois sur place.

„Le temps d’une pause gourmande !“

Quoi de meilleur qu’un bon petit casse-croûte pour accompagner une weissbier bien fraîche ! Voici le moment idéal pour savourer toutes ces bonnes petites choses qu’on aime tant manger au biergarten : un brezn bien croustillant, du radis blanc dégorgé au sel ou notre obatzda adoré.

„Jolie demoiselle !“

En Bavière, le mot „Dirndl“ désigne non seulement la robe de l’habit traditionnel bavarois mais également une jeune fille. Sans oublier l’importance de la boucle du tablier qui en dit long à celui qui sait lire les signes : Le tablier du Dirndl noué devant à gauche signifie que la dame est célibataire tandis que le tablier noué devant à droite qu’elle a déjà un petit ami.

„On ferme !“

Ne soyez pas surpris d’entendre retentir une cloche aux alentours de 22h30. Celle-ci indique aux visiteurs que le comptoir de tirage de la bière ferme. L’heure de fermeture est fonction des horaires de service fixés dans le règlement intérieur du biergarten dans lequel vous vous trouvez. Pensez suffisamment tôt à l’avance à commander votre dernière chope !

„A la tienne et bon app !“

Saviez-vous que nos biergärten sont ouverts en toute saison ? En hiver, lorsqu’il fait beau, nous sortons vite les tables, les bancs et les chaises et profitons du moindre petit rayon de soleil pour savourer une weissbier fraîchement tirée, accompagnée d’un bon petit casse-croûte fait maison.