La filtration | Paulaner Brauerei München

Cookies help us in the provision of our services. The Facebook pixels help us improve our marketing activities. By using our services you agree that we may use cookies and Facebook pixels. › Find out moreOK

La filtration
"La bière est un art de vivre bavarois." - Robert Schwarz Robert Schwarz
x

Robert Schwarz

Loisirs Faire de la moto, musique
Bière Paulaner préférée  Münchner Hell
L'art de brasser la bière signifie pour moi… ...créer un produit de qualité à partir d'ingrédients naturels.
» retour début de chapitre
Quand le malt devient moût
Quand le malt devient moût

Le maître brasseur Robert Schwarz se tient devant la cuve filtre, dans la salle de brassage, et contrôle le moût qui vient d'être filtré. La maïsche obtenue au terme de l'empâtage est un mélange liquide sucré contenant les résidus de malt et les enveloppes des grains de céréale. La filtration de ce mélange - appelé moût une fois filtré - a pour but de le débarrasser de ses résidus solides : "Le moût confère à la bière son corps", déclare le maître brasseur. Rien d'étonnant à ce qu'il soit consacré beaucoup de temps et apporté le plus grand soin à l'obtention du moût.

» poursuivre

Une filtration toute en douceur
Une filtration toute en douceur

Pendant la filtration, le brassin traverse le gâteau constitué par les drêches avant de se déposer au fond de la cuve filtre. Schwarz regarde le liquide s'écouler lentement de la cuve. "Notre procédé de filtration est très bavarois" déclare Schwarz en esquissant un léger sourire, "car les brasseurs de chez Paulaner prennent tout leur temps." Subitement, le moût s'arrête de couler. Une trop grande quantité de particules solides s'est déposée au fond du filtre. "Messieurs les couteaux, à vous !" lance le brasseur. Et le moût s'écoule à nouveau.

» poursuivre

L'eau et le moût
L'eau et le moût

On comprend maintenant pourquoi Schwarz accorde une telle importance à une méthode de filtration à la fois douce et naturelle : Celle-ci a une grande influence sur la qualité de la bière. "C'est là qu'est fabriqué le moût de notre Paulaner", explique le maître brasseur. Après avoir récolté le moût de la cuve filtre, le brasseur arrose les drêches d'eau chaude pour les laver et récupérer le maximum de moût et de sucres.

» poursuivre

Le brasseur et le bétail
Le brasseur et le bétail

Lorsque le maître brasseur Robert Schwarz quitte le soir la brasserie, il voit arriver un tracteur tirant derrière lui une remorque. Son conducteur ne vient pas livrer quelconque marchandise - mais en chercher une. Au volant du Bulldog est installé un exploitation d'une ferme laitière. Ce qu'il vient faire à la brasserie ? Chercher les drêches ou restes de malt qui ont été lavés pour les donner à manger à ses vaches laitières. Les drêches constituent un aliment nourrissant pour le bétail.

» vers notre maître brasseur